Acceuil TERROT Club de France - Site Officiel Ouges 2014
Le 10éme rassemblement National du TCF a eu lieu les 20 et 21 septembre 2014 à Ouges (21).
Nous y étions accueillis par l'ARBRACAM.
Cliquez sur l'affiche pour plus d'informations.
Adhérer au Club
Sauvegarde de l'usine Terrot
Enfin, les nouvelles que nous attendions sont arrivées, et cette fois de manière officielle par le Préfet de la région Bourgogne.

C’est avec une grande joie que nous avons pris connaissance de ce courrier, qui en plus de rappeler que notre Club est à l’origine de la démarche en vue de la protection des bâtiments du boulevard Voltaire, confirme que l’intérêt historique et industriel de cette usine a bien été pris en compte.

N’en déplaise à tous ceux qui jusqu’au bout n’ont cessé de colporter de fausses informations sur l’issue de notre combat, nous avons ici la preuve que la ténacité et la raison peuvent encore l’emporter. Il ne suffit pas de s’agiter et de gesticuler. Il faut agir et persévérer. Peut-être ne supportent-ils pas que ce soit un Club né en 2004 qui réussisse là où eux, «notables» de la moto ancienne ont échoué. Cela reste leur problème. Notre prochain objectif... Faire démonter les panneaux qui avaient été installés par Peugeot et qui masquent le fronton au nom de TERROT. Un membre du CA a même suggéré de lancer une campagne d’embauche pour relancer la fabrication...

Restons sérieux. Un grand pas a été accompli, et je remercie tous ceux qui on participé à ce résultat. Les membres de L’ARBRACAM, en premier lieu, qui étaient au plus près du site et du suivi sur place. Le personnel de la DRAC, qui a toujours porté attention a nos demandes. La Municipalité de Dijon, qui montre qu’elle sait défendre son patrimoine et la SEMAAD (Société d’économie mixte d’aménagement de l’agglomération dijonnaise) qui a soutenu ce dossier.

Comme le courrier ci-dessous le précise, il faut maintenant affecter ces locaux à un autre usage. Associations, musée des marques TERROT et MAGNAT-DEBON, musée de la vie Bourguignonne...

L’aventure continue...
Daniel PLUQUET



Pour rappel, le précédent courrier de la DRAC



²